Filières djihadistes: la Commission d'enquête au travail

Accueil Actualités Sécurité & Justice Filières djihadistes: la Commission d'enquête au travail

22 Janvier 2015

Il est important de rappeler que cette commission d'enquête a été décidée en décembre, avant les attentats du 7 janvier.

C'est l'UMP qui a eu l'initiative de cette commission au titre du droit de tirage de l'opposition (à raison d'une commission d'enquête par an) issu de la réforme consitutionnelle de 2008. A l'époque, cette réforme, introduite par Nicolas SARKOZY et la majorité parlementaire à laquelle j'appartenais, visait à moderniser nos institutions, notamment par la revalorisation du rôle du parlement. De nombreux droits ont ainsi été attribués à l'opposition, en particulier ce droit de tirage.

Après l'affaire des trois djihadistes qui n'avaient pas été arrêtés à leur atterrissage à Marseille en septembre 2014, Eric CIOTTI, député UMP des Alpes maritimes, avait réclamé cette commission. J'ai tout de suite soutenu sa proposition.

Même si cette commission ne s'est pas réunie suite aux attaques contre Charlie Hebdo et l'Hyper Casher, cette tragique actualité a évidemment été au centre des discussions. Lors de l'audition du ministre de l'Intérieur hier, nous n'avons pas manqué de le questionner sur ces attentats.

Nous avons poursuivi nos travaux aujourd'hui avec l'audition, à huis-clos, certains propos étant couverts par le secret, de Monsieur Patrick Calvar, Directeur Général de la Sécurité Intérieure.

La commission devra achever ses examens avant le 3 juin 2015.