Question écrite contre la suppression des bourses au mérite

Accueil Actualités Éducation & Famille Question écrite contre la suppression des bourses au mérite

10 Septembre 2014

Après une première tentative de son prédécesseur en juillet 2013, l'éphémère ministre de l'Education Nationale, Benoit HAMON, a supprimé, en toute discretion le 24 juillet dernier, l'aide au mérite pour nos meilleurs étudiants.

Destinée aux lycéens ayant obtenu la mention « Très Bien » au Baccalauréat, ainsi qu'aux meilleurs élèves de licence bénéficiant de la bourse sur critères sociaux et souhaitant continuer leurs études, cette bourse d'une valeur de 1800€ par an entendait récompenser les meilleurs élèves du pays pendant la durée des études supérieures.

Fidèle à son idéologie égalitariste, le pouvoir socialiste met ainsi fin à une certaine idée de la méritocratie, principe qui lui est totalement étranger et sans doute insupportable. L'aide est redeployée sur des seuls critères sociaux excluant dorénavant les valeurs d'efforts et de travail qui étaient jusqu'à lors considérées.

Révélateur de la doctrine gauchiste, cette mesure participe à ce nivellement par le bas de la société inspirée par la politique menée François HOLLANDE et les socialistes depuis plus de 2 ans.

Un collectif "Touche pas à ma bourse, je la mérite" s'est ainsi constitué pour dénoncer cette suppression et faire réagir le grand public.

Vous pouvez notamment le soutenir en signant la pétition disponible à l'adresse suivante:

https://www.change.org/p/contre-la-suppression-de-la-bourse-au-m%C3%A9rite-des-bacheliers-mention-tr%C3%A8s-bien-en-2014

ou consulter sa page facebook:

https://fr-fr.facebook.com/bourseaumerite

J'ai interpellé la nouvelle ministre de l'Education Nationale sur cette suppression par le biais d'une question écrite dont vous pouvez prendre connaissance ci-dessous:

http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-63594QE.htm

"M. Patrice Verchère attire l'attention de Mme la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur la suppression de la bourse au mérite pour les bacheliers ayant obtenu une mention « très bien » et les meilleurs élèves de licence bénéficiant de la bourse sur critères sociaux et continuant leurs études, à partir de l'année universitaire 2014-2015. D'un montant de 1 800 euros par an, cette aide était destinée à récompenser les meilleurs élèves durant leurs études supérieures. En faisant de l'excellence une source de motivation, cette bourse constituait un élément central de notre système méritocratique en donnant la possibilité aux jeunes issus de milieux modestes de pouvoir continuer à s'investir pleinement dans les études supérieures. Sa suppression et son redéploiement sur des seuls critères sociaux est un très mauvais signal pour notre jeunesse. En considérant uniquement un revenu fiscal de référence pour l'ouverture de cette aide, la France elle-même va se priver d'un certain nombre de ses meilleurs étudiants. Pire, elle risque de modifier en profondeur la mentalité de notre jeunesse qui ne reconnaîtra plus l'effort et le travail comme des valeurs déterminantes de l'ascension sociale. Il lui demande si le Gouvernement entend revenir sur sa décision en rétablissant ces bourses au mérite."