Délinquance, justice: halte à l'angélisme !

Accueil Actualités Sécurité & Justice Délinquance, justice: halte à l'angélisme !

25 Février 2013

Le ministre de la Justice, Christiane TAUBIRA vient de présenter les axes de travail pour sa réforme visant à refondre le système de peines utilisées dans notre droit. Elle a notamment déclaré vouloir limiter les séjours en prison. Elle souhaite aussi que la réinsertion devienne la priorité tandis que la suppression des peines planchers est d'ores et déjà actée.

Il est vrai que les socialistes ont toujours considéré les délinquants comme les victimes de la société au point d'en oublier les vraies victimes.

Cet angélisme frise l'indécence au moment même où deux policiers ont été assassinés par des multirécidivistes tout juste majeurs.

Madame le Ministre, il y a un moment où il faut arrêter de donner une énièmer chance au délinquant. La Justice doit faire son travail: punir le délinquant ET protéger la société de ce délinquant.

Alors que la délinquance remonte depuis le printemps dernier, ce nouveau signal de laxisme envoyé par le gouvernement socialiste est très inquiétant.

Je rappelle que le taux d'incarcération en France est inférieure à la moyenne européenne, il faut reprendre de toute urgence le programme de construction de nouveaux établissements pénitentiaires engagé sous la présidence de Nicolas SARKOZY.

Avec mes collègues de l'opposition, nous n'entendons pas baisser les bras et nous résigner au fatalisme de la violence.

C'est dans cet esprit que j'ai notamment cosigné la proposition de loi de mon collègue parlementaire Etienne BLANC, député de l'Ain, visant à permettre aux parties civiles d'interjeter appel en matière pénale, des décisions de relaxe et d'acquittement. Cette proposition de loi offre à la victime une place à part entière dans la procédure pénale.

Je souhaite vivement que la présidence de l'Assemblée Nationale inscrive cette proposition de loi à l'ordre du jour afin que nous puissions l'examiner.