Taxation des heures supplémentaires: le pouvoir d'achat attaqué

Accueil Actualités Économie & Emploi Taxation des heures supplémentaires: le pouvoir d'achat attaqué

27 Juillet 2012

Au terme d’un débat où le groupe UMP a fait preuve de combativité, la nouvelle majorité socialiste de l’Assemblée Nationale vient de porter un coup important au pouvoir d’achat des classes moyennes en supprimant la défiscalisation des heures supplémentaires. En effet, depuis 2007, 9 millions de français bénéficiaient de cette mesure.

Si le candidat Hollande n’avait, pour une fois, pas fait mystère de ses intentions, il avait cependant assuré que cette suppression ne viserait pas les entreprises de moins de vingt salariés. En réalité, il avait, une fois de plus, soigneusement entretenu le flou…

On sait aujourd’hui qu’il avait oublié de préciser que les salariés en seraient exclus. Pour les entreprises de cette taille, seule la part patronale reste effectivement exonérée de charge mais les salariés, eux, verront leurs heures supplémentaires taxées.

Les socialistes qui voulaient appliquer cette mesure avec effet rétroactif au 1er janvier dernier bafouant l’un des principes de droit les plus élémentaires, se sont finalement résolus à une entrée en vigueur au 1er août 2012 devant la certitude de voir le texte retoqué par le Conseil constitutionnel.

Cette polémique renforce encore davantage ce sentiment d’amateurisme qui flotte dans nos institutions depuis le7 mai dernier.

Malheureusement je pense que le pire reste à venir et ce sont les classes moyennes qui en feront les frais.